depuis septembre 2000

retour accueil


Actualités

Agenda

Etonnements

Notes d'écriture

Notes de lecture

Webcam

Bio

Biblio

La Réserve, 

Central

Composants

Paysage et portrait en pied-de-poule

1937 Paris - Guernica
    
CV roman

Bestiaire domestique

Retour aux mots sauvages

Ils désertent

Faux nègres

Journal de la Canicule

Vie prolongée d’Arthur
Rimbaud


Littérature 
du travail

pages spéciales


Archives

 

 

 

Carnet de voyage, Bolivie et Chili

Du 20 octobre au 4 novembre 2018

La Paz :

Lorsqu'on arrive à La Paz, capitale de la Bolivie, il faut s'attendre à avoir le souffle court : l'aéroport est situé sur les hauteurs de la ville, à El Alto, à 4000 m d'altitude. Les longs courriers internationaux ne peuvent pas s'y poser, question de portance autant que de piste d'atterrissage exiguë. A Santa Cruz, capitale économique située à 1000 km de là, il faut prendre des vols intérieurs pour s'y rendre. Souffle court, donc, souffle coupé à l'arrivée devant la beauté de la ville.
Le meilleur moyen pour visiter cette capitale de 2 millions et demi d'habitants, pour s'en faire une idée précise, est de la surplomber à l'aide du réseau de téléphériques particulièrement utile pour faciliter le kilomètre de dénivelé qui englobe la cité. Rares sont les rues horizontales, les immeubles modernes voisinent avec une architecture d'inspiration espagnole qu'ils reflètent dans leurs vitres.

Bolivie2018-1.JPG (156916 octets)
Bolivie2018-2.JPG (168372 octets)
Bolivie2018-3.JPG (164623 octets) Bolivie2018-7.JPG (175776 octets)
Bolivie2018-22.JPG (156319 octets) Bolivie2018-21.JPG (153371 octets)
Bolivie2018-8.JPG (172170 octets) Bolivie2018-9.JPG (143008 octets)

Premiers contacts avec la population bolivienne, éternellement affairée, entassée dans des taxis hors d'âge, femmes à chapeaux melon et ballot colorés jetés par dessus l'épaule.

Bolivie2018-5.JPG (167393 octets) Bolivie2018-6.JPG (167341 octets)
Bolivie2018-12.JPG (166338 octets) Bolivie2018-15.JPG (150845 octets)
Bolivie2018-24.JPG (154578 octets) Bolivie2018-19.JPG (185358 octets)
Bolivie2018-13.JPG (172028 octets) Bolivie2018-14.JPG (147662 octets)

A chaque coin de rue cependant, tout rappelle l'altitude, le cœur qui s'emballe à la moindre côte, la ville qui montre ses escarpements et célèbre les montagnes qui la cernent à plus de 6000 m. A côté, notre Mont-Blanc fait figure de colline. Tout incite à l'aventure, il est temps de continuer notre chemin...

Le lac Titicaca :

Je connaissais déjà cet immense lac, le plus haut du monde, à travers ses rives péruviennes. L'approche par la Bolivie est très différente. Je gardais le souvenir d'une arrivée douce, grands champs de quinoa et de pommes de terres, baignés de rivages placides. Ici, il faut gravir la montagne, basculer au delà d'une cordillère et se laisser descendre vers la passe de Tiquina où notre véhicule s'engage sur un bac pour sa première destination, Copacabana, ville plus tranquille que sa consœur brésilienne, où nous pouvons admirer le coucher de soleil en haut d'un "pain de sucre", plus modeste.

Bolivie2018-25.JPG (133101 octets) Bolivie2018-26.JPG (154722 octets)

Bolivie2018-29.JPG (133481 octets) Bolivie2018-27.JPG (169143 octets)
Bolivie2018-30.JPG (153943 octets) Bolivie2018-31.JPG (116871 octets)
Bolivie2018-28.JPG (135730 octets) Bolivie2018-33.JPG (131236 octets)

Le marché de Copacabana donne l'occasion de quelques clichés touristiques, mais la tranquillité des îles du Soleil et de la Lune s'apprécie après trente minutes de traversée depuis les chemins de crête jusqu'au fond des villages.

Bolivie2018-37.JPG (175255 octets) Bolivie2018-35.JPG (176745 octets)
Bolivie2018-46.JPG (140697 octets) Bolivie2018-40.JPG (144310 octets) 
Bolivie2018-45.JPG (138327 octets) Bolivie2018-41.JPG (107889 octets)
Bolivie2018-42.JPG (100136 octets) Bolivie2018-44.JPG (148007 octets)

Le Condoriri :


Nous reprenons le chemin des montagnes. Le village de Puni, dans la cordillère Royale nous fournit un refuge sommaire pour la seule soirée de pluie du séjour, mais au milieu des lamas ! Le lendemain, magnifique randonnée jusqu'au camp de base du Condoriri, majestueux sommet glaciaire de 5600 m, nous sommes juste 900 m plus bas...

Bolivie2018-48.JPG (117213 octets) Bolivie2018-49.JPG (162595 octets)
Bolivie2018-50.JPG (142039 octets) Bolivie2018-51.JPG (135047 octets)
Bolivie2018-52.JPG (166063 octets) Bolivie2018-53.JPG (153752 octets)
Bollivie142.JPG (157711 octets) Bolivie143.JPG (163951 octets)


En route vers le Chili :


Un bus de nuit nous a conduit au sud de la Bolivie, à Uyuni, que nous visiterons mieux plus tard. Trois 4X4 (Toyota oblige...) nous attendent avec une joyeuse équipe de chauffeurs et cuisinières. Premier arrêt vers un étonnant cimetière ferroviaire, qui atteste de l'importance de ce transport, notamment pour les minerais, hélas tombé en désuétude et occasion pour notre petite troupe de montrer son adresse à l'escalade. Le Sud-Lipez qui nous conduit au Chili est formé de canyons, de roches volcaniques. Nous atteindrons avant la frontière le point culminant du séjour.

Bolivie2018-57.JPG (137487 octets) Bolivie2018-58.JPG (125423 octets)
Bolivie2018-59.JPG (151413 octets) Bolivie2018-60.JPG (158762 octets)
Bolivie2018-62.JPG (151826 octets) Bolivie2018-63.JPG (141653 octets)
Bolivie2018-66.JPG (157898 octets) Bolivie2018-67.JPG (130696 octets)

Nous voici au Chili. Après une descente de 2500 m pour rejoindre la plaine de San Pedro de Atacama, retrouver la "civilisation" est difficile. Au menu, coucher de soleil... au milieu de plusieurs centaines de touristes (c'est beau quand même...). Le lendemain, un chemin (balisé) nous permet d'admirer les premiers flamands roses. Retour à 4000 m pour admirer des lagunes : le ciel est incroyablement pur, nous sommes au niveau du tropique du Capricorne.

Bolivie2018-69.JPG (142751 octets) Bolivie2018-70.JPG (169534 octets)
Bolivie2018-72.JPG (66393 octets) Bolivie2018-73.JPG (93423 octets)
Bolivie2018-74.JPG (107386 octets) Bolivie2018-75.JPG (69769 octets)
Bolivie2018-76.JPG (140065 octets) Bolivie2018-77.JPG (126180 octets)

Lever à l'aube pour observer les geysers volcaniques du Tatio avec une piscine encombrée... De vieilles voitures semblent s'être données le mot pour s'échouer dans les derniers villages chiliens (avec même une étonnante Simca1000, qui fût ma première voiture...euh, il y quarante ans...). Dernières observations de la faune et retour vers la Bolivie (avec plaisir, tant ce pays nous paraît plus authentique).

Bolivie2018-82.JPG (125056 octets) Bolivie2018-83.JPG (137429 octets)
Bolivie2018-78.JPG (157861 octets) Bolivie2018-80.JPG (141108 octets)
Bolivie2018-79.JPG (104491 octets) Bolivie2018-81.JPG (153370 octets)
Bolivie2018-84.JPG (99503 octets) Bolivie2018-85.JPG (76948 octets)

La Bolivie à nouveau : laguna bianca, verde, colorada...:

Les vallées glaciaires qui tournent autour du volcan Licancabur (5916m) sont riches en lagunes multicolores. Les paysages sont fantastiques ! Une piscine d'eau chaude nous accueille après une nuit sommaire dans un refuge situé à la frontière. Les solfatares de Mañana, ses bouillonnements, ses boues liquides aux couleurs incroyables vous transportent au milieu d'une planète exotique.
Retour cependant à la dure réalité : on est isolé et lorsqu'un des véhicules soumis à rude épreuve est en panne (ici le circuit de freins), il n'y a pas d'autres solution que de réparer sur place.

Bolivie2018-86.JPG (146160 octets) Bolivie2018-87.JPG (138244 octets)
Bolivie2018-88.JPG (148867 octets) Bolivie2018-89.JPG (171170 octets)
Bolivie2018-90.JPG (155452 octets) Bolivie2018-92.JPG (167289 octets)
Bolivie2018-91.JPG (180576 octets) Bolivie2018-93.JPG (154181 octets)

La laguna colorada doit sa couleur rouge à des micro-organismes. Avec les flamands roses qui ont élu domicile sur ses bords, le spectacle est garanti. Plus douces mais toutes aussi magnifiques sont les images des lamas qui cohabitent avec ces oiseaux : le lendemain matin, après une nuit austère et ventée dans un refuge, la brume se lève lentement sur le lac...

Bolivie2018-97.JPG (135613 octets) Bolivie2018-94.JPG (135307 octets)
Bolivie2018-96.JPG (170944 octets) Bolivie2018-95.JPG (99992 octets)
Bolivie2018-103.JPG (143684 octets) Bolivie2018-102.JPG (150902 octets)
Bolivie2018-100.JPG (126303 octets) Bolivie2018-99.JPG (158931 octets)


Uyuni, royaume de sel :


D'autres merveilles aussi incroyables nous attendent : après avoir admiré les rochers sculptés par l'érosion et d'autres lagunes bleue turquoise ou jaune poussin, après avoir débusqué de placides viscaches, sortes de lièvres à queue d'écureuil, après avoir encore admiré la nonchalance des flamands, nous traversons à nouveau de grands espaces dignes des plus grands westerns pour atteindre le royaume du sel.

Bolivie2018-104.JPG (148036 octets) Bolivie2018-106.JPG (140211 octets)
Bolivie2018-107.JPG (138216 octets) Bolivie2018-105.JPG (160565 octets)
Bolivie2018-108.JPG (152259 octets) Bolivie2018-109.JPG (160803 octets)
Bolivie2018-110.JPG (97683 octets) Bolivie2018-111.JPG (162054 octets)

Le salar d'Uyuni, grande comme deux fois la Corse, est le plus grand  lac salé du monde. l'impression de marcher sur la mer est étonnante (en fait, une croute de sel gorgée d'eau). Les 4X4 s'en donnent à cœur joie. Le paysage est épuré ; des "îles", comme celle de Incahuasi sont couvertes d'une végétation surprenante.


Bolivie2018-122.JPG (128791 octets) Bolivie2018-115.JPG (106878 octets)
Bolivie2018-114.JPG (117689 octets) Bolivie2018-116.JPG (104726 octets)
Bolivie2018-120.JPG (66167 octets) Bolivie2018-137.jpg (61369 octets)
Bolivie2018-117.JPG (146179 octets) Bolivie2018-119.JPG (134438 octets)


Le volcan Tunupa :


Le volcan Tunupa (5400 m) domine le salar d'Uyuni : c'est la randonnée que nous avons choisie comme point d'orgue à ce voyage. La pente est rude : 700 m de dénivelé sur 5 km... Mais la vue est évidement magnifique sur la mer de sel. Nous sommes presque à l'altitude du Mont Blanc (et en T shirt...). Le volcan expose ses coulées de manganèse, de cuivre et de souffre autour des pentes de son cratère.

Bolivie 2018-147.JPG (135309 octets) Bolivie2018-124.JPG (167315 octets)
Bolivie 2018-145.JPG (109427 octets) Bolivie2018-125.JPG (147602 octets)
Bolivie 2018-146.JPG (143674 octets) Bolivie2018-123.JPG (106844 octets)
Bolivie 2018-148.JPG (93946 octets) Bolivie2018-126.JPG (152407 octets)


Dernières impressions... :

Le voyage se termine. Les dernières impressions que l'on garde figurent souvent dans les photos un peu râtées, prises à la va-vite, dans les véhicules, à des coins de rues, dans l'intérieur d'appartements : florilège de clichés, mais qui traduisent l'esprit de ce voyage.

Bolivie2018-128.JPG (86537 octets) Bolivie2018-136.JPG (119352 octets)
Bolivie2018-129.JPG (94097 octets) Bolivie2018-130.JPG (140971 octets)
Bolivie2018-131.JPG (86042 octets) Bolivie2018-135.JPG (118432 octets)
Bolivie2018-141.jpg (28009 octets) Bolivie2018-138.jpg (36524 octets)

(12/11/2018)